Publications

Newsletters

  Retour aux Newsletters

 

Avril 2021 I #58

IMAGE DU MOIS

Lancé par une initiative spontanée de 3 internautes néerlandaises, le challenge #tussenkunstenquarantaine (en français #entreartetquarantaine) est rapidement devenu un phénomène mondial.
Ce challenge, consistant à reproduire chez soi certaines grandes œuvres d’art, a été largement relayé par les réseaux sociaux de musées partout dans le monde.

Un moyen inspiré et inspirant pour (re)découvrir des chefs d’œuvre en attendant la réouverture des musées !

 

 

CHIFFRE DU MOIS

13 %

 

des musées dans le monde pourraient ne jamais rouvrir (ICOM, mai 2020), soit près de 12 350 sur 95 000 (UNESCO)

 En savoir plus

PERSONNALITE DU MOIS

Philippe Gaboriau, Directeur Général du Fonds de dotation 
du Musée du Louvre 

 

 

P-Val : Bonjour Philippe. Pour commencer, pouvez-vous me décrire en quelques mots votre métier et les activités du Fonds de dotation du musée du Louvre ?

 

Philippe Gaboriau : Le Fonds de dotation est une structure privée et distincte du Louvre qui reçoit des dons, des legs ainsi que la licence de marque du Louvre Abou Dhabi. L’ensemble des fonds que nous levons constitue un capital que l’on investit sur les marchés financiers et dont seuls les revenus sont versés au musée du Louvre. C’est la logique de l’endowment assez courante aux Etats-Unis.

Je suis le Directeur général du Fonds de dotation depuis sept ans et mon rôle est triple. Le premier est de lever des fonds auprès de mécènes, entreprises et particuliers, français et étrangers. Le deuxième est de les investir sur les marchés financiers. Nous avons un capital de 270M€ que l’on déploie sur les marchés financiers et dont on assure nous-même la gestion. Le dernier est de gérer la vie administrative et institutionnelle du Fonds de dotation.

P-Val : Comment définissez-vous la performance de votre métier ? 

Philippe Gaboriau : Le premier critère c’est avant tout la performance financière, donc le revenu qui a été généré – par nos investissements – sur une année donnée. Le deuxième critère, plus commercial, correspond aux fonds que nous levons : provenance des fonds, montant, satisfaction des mécènes…etc.

P-Val : La situation sanitaire a impacté votre secteur. Comment l’avez-vous vécue au sein du Fonds de dotation du Louvre ? 

Philippe Gaboriau : En mars dernier, nous avons eu un temps d’adaptation sur l’aspect informatique. Nous dépendions à cette date d’un système informatique qui n’était pas le nôtre et qui n’était pas adapté pour le télétravail.

Cependant les marchés financiers étant ouverts tous les jours, il a fallu être inventif pour réussir à faire fonctionner l’équipe et assurer la gestion de notre portefeuille. Concernant notre activité, nous avons effectivement été impactés. Nous avons eu un surcroit de travail sur la partie investissements car les marchés financiers étaient très volatiles.

Sur la partie levée de fonds, l’activité s’est beaucoup réduite et les rencontres avec les mécènes ne pouvaient plus se faire physiquement. Avec un musée et des restaurants fermés, il nous est difficile de recevoir nos mécènes.

Il faut savoir que l’acte de générosité d’un donateur dépend souvent d’une histoire d’amour avec les collections. Cela a été un vrai challenge de ne pas pouvoir permettre l’accès aux collections à nos donateurs.  

 ….

Lire la suite sur notre site

DÉCRYPTAGE DE L’ÉQUATION

Comment penser la réinvention du Monde de la Culture post-COVID à travers l’équation P-Val ? 

Performance : En Europe, 75 à 80 % de pertes de revenus sont anticipées par NEMO, le réseau des associations des musées européens, suite à la fermeture des sites culturels pendant les confinements et la poursuite des mesures restrictives. Rappelons qu’en France, l’apport direct de la culture au PIB équivaut à 1,9 fois le poids de l’industrie automobile. Pour s’adapter aux contraintes post Covid-19, le secteur de la culture devra probablement se transformer !

Monde :  Confiné, le Monde de la Culture a rapidement dû trouver des solutions pour maintenir le lien avec son public. Digitalisation, plateformisation ont été les premières passerelles pour s’accommoder des contraintes imposées par le confinement. Portés par leur Monde de l’Inspiration, artistes et organisations ont redoublé de créativité pour continuer à exister comme Arthur Nauzyciel, metteur en scène, qui a récemment adapté la pièce Splendid’s de Jean Genet sur Zoom.

QE : Culture chez nous, réinventer l’accès à l’art
Internet est devenu le terrain de jeu de nombreux artistes et organisations culturelles accélérant la démocratisation de certains arts : chant choral sur Youtube, concerts en livestream, musées en podcast, visite de Chambord à travers un conte pour enfants ou encore théâtre à table.

Et l’expérience numérique plaît : « On n’a jamais eu autant d’audience que depuis qu’on ne peut plus jouer et on n’a jamais eu autant de proximité avec notre public que depuis que nous ne le croisons plus. », souligne Eric Ruf, l’administrateur général de la Comédie Française.

CX : Le musée autrement, le public en action !
Si vous ne pouvez pas aller admirer des chefs d’œuvres, pourquoi ne pas les réaliser vous-même ? Reproduire des tableaux célèbres, peindre soi-même les œuvres du Musées Cluny ou encore devenir commissaire d’exposition du musée des Beaux-Arts de Birmingham, c’est aujourd’hui possible ! Le monde de la Culture explore et expérimente en plaçant l’habituel spectateur en position d’acteur créateur.

Un bon moyen de garder contact et de provoquer des vocations !

IA : En 2020, la culture a été virtuelle. Nombreux sont ceux ayant fait le pari de l’Intelligence Artificielle comme levier de performance pour préparer l’avenir comme le Centre Pompidou qui propose depuis février 2021 une exposition en 3 temps autour de l’œuvre de Kandinsky construite en collaboration avec Google Arts&Culture.
Au programme : monographie en ligne, galerie en réalité augmentée des œuvres majeures de l’artiste et l’expérience interactive « Play a Kandisky » où le machine learning mêle peinture et musique.

C’est dès maintenant que vous devez construire votre nouveau Monde de Performance et embarquer vos équipes. 
Parlons-en !

 

   

DÉCOUVREZ NOS AUTRES CONTENUS