Publications

Articles

  Retour aux Articles

Dans le sillage du Monde de Jean Le Cam

 

 

Sous son côté bougon et taiseux, Jean Le Cam incarne et fait partager des émotions uniques. Pour comprendre les clés de cette réussite partagée, il est utile d’analyser le MONDE de Jean.

 

 

 

Grandeur ? 

Jean défend des valeurs spécifiques de la Voile avec un regard global sur son activité. Il veut rendre cette aventure accessible aux PME, aux jeunes. Autant il parle peu de lui, autant il peut être (relativement) disert sur son milieu, la course aux budgets, les compétiteurs.  Sa grandeur est de faire perdurer cette aventure de la voile, le plus démocratiquement possible. Son ambition est aussi de la faire partager, avec pudeur, avec authenticité.

Reconnaissance ?   

Par quoi ? Jean est un compétiteur né. Son classement est très important, mais avec sa touche de distanciation, de recul :  1, 3, 5, 8 sont ses places favorites. Jean est un joueur plus qu’un gagneur. Il joue, à fond, mais cela reste un jeu. Quand la place ne le motive plus, il se fixe un autre défi : ici, c’était d’arriver à marée haute aux Sables d’Olonne. Du coup, il envoie à fond et grapille les minutes pour finir 4ème du Vendée Globe, sans viser « la place du con ». 

Par qui ?  Jean une personnalité complexe qui ne donne à voir que ce qu’il veut. Comme sans doute tous les concurrents du Vendée Globe, la première personne qu’il veut impressionner, c’est lui-même  » Waouh ! j’ai réussi à faire ce que je pensais totalement impossible. J’aurais dû abandonner et je ne l’ai pas fait ». Mais Jean est aussi un sacré cabotin, il a un sens inné de la communication. Pensez à son fameux « Yes We Cam » qu’il faire reprendre par Emmanuel Macron. Il a créé une Marque. C’est le roi du personal branding après lequel tant de personnes courent.

Interactions collectives ? 

Pour un solitaire, ce n’est pas simple à décrypter de l’extérieur. Jean s’intéresse beaucoup aux autres, il titille, il provoque mais s’il sent la passion, il est prêt à tout faire pour aider. Ses quelques vidéos avec Escoffier à son bord étaient émouvantes par le bonheur qu’il ressentait d’avoir un invité à bord. Le témoignage des autres navigateurs sur l’aide et les conseils apportés par Jean montre sa capacité à interagir et à donner.

Décision ? 

Le marin du Vendée Globe a énormément de décision à prendre : routage, réparations, … Avec la nécessité de faire face à des situations inconnues. Jean décide vite, seul, avec une méthode qui vise à simplifier la problématique : « finir la course ou rester au milieu (c’est à dire couler) ». Avec lui, c’est A ou B, mais pas C ou D. S’il parvient à cette simplification, ce n’est pas parce qu’il est le « vieux con » comme il aime se présenter (pour mieux se cacher). C’est parce qu’il réfléchit intensément mais décide vite et clairement pour passer à l’action, à la survie, tout de suite après.

Je ne connais pas Jean Le Cam. Je l’ai découvert sur ce Vendée Globe, mais pendant presque trois mois il a été la star de notre famille, avec Clarisse Crémer aussi. 

Jean , merci !

 

Laurent Dugas
06.62.96.23.03

 

 

Envie d’en savoir plus ? Contactez-nous !