Publications

Articles

  Retour aux Articles

Créer votre « Monde de Confiance » pour réussir votre retour au bureau

Juin 2020

 

 

 

Le confinement a mis en lumière l’importance de la confiance pour affronter la crise dans les meilleures conditions. Dans un contexte imprévisible et alors qu’il était difficile de percevoir les émotions à distance, les collectifs qui en ressortent le moins éprouvés sont ceux dans lesquels chacun a pu se fier aux autres.
Le retour au bureau s’inscrit dans un environnement qui reste incertain (sur la reprise de l’activité, l’évolution sanitaire…) et la confiance est là encore un levier indispensable. A condition de dépasser l’incantation, et de savoir la placer au cœur de son Monde collectif.

 

En cas de danger, appuyer sur le bouton CONFIANCE

A chaque situation de crise, lorsque incertitude et crainte prennent place dans les esprits, la confiance envahit nos champs lexicaux.

 « Il va falloir se faire confiance… car on ne sait pas où l’on va »

« Il va falloir se faire confiance… car il va y avoir des ratés »

« Il va falloir se faire confiance… car je vais avoir besoin de compter sur toi »

Durant le confinement, Managers et DRH ont brandi ce mot aux abords rassurants : « nous savons compter sur la confiance dans nos équipes ».

L’affirmer était essentiel : pourtant le retour au command & control a été fréquent pour des Managers désarçonnés par le télétravail massif et la perte des repères managériaux habituels. Cela génère une confusion importante lors du retour au bureau par l’écart entre une incantation Confiance et une pratique antinomique.

L’affirmer n’est jamais suffisant : la confiance est l’une des rares ressources qui peut être gagnée mais non achetée. C’est aussi une ressource qui se déprécie très vite si vous ne la cultivez pas.

 

La confiance ne se décrète pas ; elle s’incarne dans un Monde clair et partagé

Dépasser l’incantation implique de placer la confiance au cœur de vos modes de pensées et d’actions. L’approche Monde vous guide en alignant les quatre piliers de votre culture collective :

1 – La Grandeur. Dans un collectif dicté par la confiance, devant l’atteinte des résultats, c’est d’abord l’engagement qui est attendu et valorisé. Cette grandeur place la confiance au cœur du collectif : promouvoir l’engagement c’est avoir confiance dans les équipes pour placer les objectifs au bon niveau ; en retour les équipes ont confiance dans leur environnement pour réunir les conditions permettant de tenir leurs engagements. A contrario, celui qui ne prend pas d’engagement visible de tous ne trouve pas sa place dans le collectif dans un Monde de Confiance.

2 – La Reconnaissance. Celle donnée au leader par ceux qui le suivent. Mais aussi celle que chacun se donne réciproquement.  Cela parce qu’il incarne ce Monde de Confiance : c’est la confiance qu’il inspire qui est d’abord reconnue, i.e. sa capacité à tenir des engagements et à mettre en mouvement les autres pour tenir les engagements collectifs. En déclinaison, les évaluations individuelles valorisent objectivement les qualités de leadership permettant d’incarner le Monde de confiance : le souci des autres, l’intégrité, l’intérêt collectif au-dessus de l’intérêt personnel….

3 – Les Interactions sont guidées dans le but de faire grandir le capital Confiance : elles rentrent dans un cadre précis et connu, sont franches car engagées, tout en laissant une place à la fluidité pour s’adapter aux situations individuelles dans le souci de l’autre. Elles peuvent se faire de manière d’autant plus informelle que la Confiance est là. A contrario bien les cadrer, les sécuriser, génère un climat favorable à la confiance. Chacun sait ce qui est attendu de lui.

4 – La Décision. Dans un Monde de confiance, une décision est un engagement individuel (chacun décide sur son périmètre) et collectif (tous reconnaissent la valeur de la décision et s’engagent dans l’exécution). Pour ce faire, les critères de décision sont connus et, avant la décision prise, les débats sont ouverts et transparents.

Le tout forme un ensemble cohérent : l’engagement est la valeur de référence, nourrie par une boucle de reconnaissance et incarnée au quotidien par les interactions collectives (franches et engagées tout en laissant une place au souci de l’autre) et la manière de décider (des critères connus, un débat ouvert et transparent, une exécution sans faille post décision).

Un désalignement d’un des piliers conduit directement à l’incantation : « La confiance est dans tous les discours ; mais les bonus sont attribués surtout à ceux qui performent en solitaire, sans reconnaissance des engagements pris et créés dans les équipes » ; « la confiance est évoquée dans toutes les réunions ; mais les décisions ne se prennent jamais dans ces dites réunions : elles résultent plus d’un consensus mou issus d’échanges laissant la part belle aux non-dits ».

 

Le moment ou jamais ?

Trois arguments plaident pour ne pas attendre.

1/ Bâtir un Monde de confiance c’est répondre à des aspirations fortes des équipes : la confiance sera essentielle pour le retour au bureau après une période difficile que chacun a vécu dans un contexte très personnel.

2/ Les équipes sont déjà en mouvement. Avec une conduite du changement accélérée et un « dégel » imposé, la crise offre l’opportunité de faire émerger un nouveau Monde de performance. Et c’est là la vertu d’une crise : le terme grec krisis signifie jugement, décision. C’est en quelques sortes le moment ou jamais de se lancer.

3/ Nous avons la démarche pour faire émerger votre Monde post confinement : aider tous et chacun à prendre du recul sur la période de confinement qui a éprouvé votre Monde (vous vous pensiez plus agile, moins en silos… ?) et à se projeter vers un Monde de confiance.

Sauter le pas, c’est déjà mettre un pied dans le Monde de confiance : c’est un engagement notable pour vos équipes qui elles-mêmes se mobiliseront pour construire leur nouveau Monde de Confiance. Parlons-en 😊

 

Cédric Legros

 

Contactez-nous !