Publications

Articles

  Retour aux Articles

Boucle de Reconnaissance : l’exemple de la MAIF

Octobre 2021

La MAIF s’est engagée depuis des années dans une transformation de sa culture, au service de ses sociétaires et de sa performance.

Son Directeur Général, Pascal Demurger a dit explicitement que le Monde de la MAIF était un Monde de Confiance au service du Bien Commun. Ce Monde nourrit toutes leurs manières de penser et d’agir sans jamais perdre de vue les impératifs économiques. Par exemple, la MAIF n’a eu aucune hésitation lors du premier confinement à restituer à ses sociétaires le « trop perçu » de leurs primes d’assurances auto, sans en faire un outil de communication, en étant convaincue qu’un tel acte serait « rendu » par la fidélité des clients et la réputation positive qu’ils vont véhiculer dans leur entourage. 

Ce Monde MAIF est d’autant plus solide que leurs boucles de Reconnaissance sont cohérentes avec les autres composantes de leur Monde. Et pourtant, dans une transformation, ce sujet est le plus complexe et lent à faire évoluer parce qu’il repose, en partie, sur des processus RH négociés, annualisés, avec des impacts économiques importants.

Aujourd’hui, la MAIF communique via L’Argus de l’assurance sur les nouveaux accords qu’elle a conclus sur ce thème. Pour faire simple, ces accords permettent en particulier une débureaucratisation des évolutions de la rémunération individuelle. Ils permettent d’en finir avec un système où cette part individuelle est tellement normée, cadrée, réduite, avec des quotas et des courbes de gauss, que les managers ne peuvent plus reconnaitre de manière significative la différence de performance entre un top et un low performeur. Ces accords permettent aussi de valoriser financièrement les collaborateurs qui font le choix de la mobilité interne.

Avec cet accord, la MAIF rend cohérent son système de reconnaissance avec les grandeurs de son Monde : empowerment, agilité, confiance. Aux managers d’allouer l’enveloppe octroyée à ceux celui qui semblent les plus impliqués.

Retenez aussi que la boucle de reconnaissance ne se limite pas aux processus RH. D’autres leviers peuvent et doivent être actionnés, sans passer par les cases statut et rémunération. En commençant par oser dire aux collaborateurs de manière « simple » ce qui est OK et pas OK, avec clarté et « à chaud » et en incitant des comportements de feedback positifs.

Avec notre expérience de dizaines de projets Monde, nous pouvons vous aider à créer des Boucles de Reconnaissance qui soient en ligne avec votre stratégie.

N’hésitez pas à nous contacter pour en parler !

 

 

Laurent Dugas

 

 

Envie d’en savoir plus ? Contactez-nous !